Recherche :
Top
 

Le Pisse Debout, cette invention en carton

Surfant sans complexe sur la vague du mouvement Nuit Debout, une invention pas du tout branchée, qui n’intéressait jusqu’ici que les clients du Vieux Campeur, vient de refaire surface. Une invention aux allures féministes, dont la logique voudrait qu’au nom de l’égalité homme/femme on s’aligne tous devant des pissotières, alors que s’il y a bien un truc que les hommes nous enviaient encore jusqu’ici : c’était le confort de nos toilettes. Haro sur le Pisse Debout, cette fausse bonne idée cradingue et pas féministe pour deux sous.

Comme si les festivals d’été c’était pas déjà assez la m***, ajoutez désormais aux litres d’urine déversés par les hommes derrière les toilettes sèches, les litres d’urine déversés par les filles. Et on dit merci à qui ? Merci Magalie Chailloleau, pour avoir développé ce petit bijou made in France, especially made in Montpellier : le Pisse Debout !

Le Pisse Debout, c'est quoi ?

Un slogan de manif’ ? Une boisson diurétique ? Des serviettes pour fuites urinaires ? Non.

Petite présentation à toutes celles qui ne lisent ni Causette, ni Biba, ni Mensquare, ni Les inrocks, ni le Midi Libre, ni Libération, ni Ouest France, ni Madmoizelle, ni l’Obs, ni Femme Actuelle, ni Démotivateur, ni Konbini, ni L’Express, ni la Gazette de Montpellier… Bref ! A toutes celles qui ne lisent pas. Le Pisse Debout est une sorte de carton biodégradable qui se transforme, par un astucieux pliage, en une petite rigole sensée te permettre d’uriner quand tu veux, où tu veux, sans montrer tes fesses à tout le monde. Avec en prime une belle vue d’en haut. Grossièrement : un sexe d’homme en origami, pliable et jetable, pour filles. Astucieux n’est-ce pas ?

 

c-est-quoi-un-pisse-debout

Mais, attendez voir… Est-ce que cette invention ne ressemblerait pas à une de ces inventions foireuses dont nous avons tous eu l’idée un soir à 4 grammes d’alcool par litre de sang, et que nous avons finalement décidé d’abandonner sagement au réveil…? Car pour quoi faire mesdames ? Oui, pour quoi faire ce Pisse Debout ? N’était-ce pas agréable de sentir les herbes hautes nous chatouiller les fesses dans la forêt ?

Mais HAN. C'est pas QUE pour pisser dans la nature ! C'est super pour éviter de chopper une mycose dans les toilettes dégueu' !

 

Mais HAN, la Cendrillon du féminisme, tu sais quand même ce n’est pas en grimpant sur le trône d’un bar infâme que tu as le plus de chance d’attraper une mycose ? C’est en grimpant sur le garçon que tu ramèneras de ce bar infâme. Et oui. De plus, si le trône du bar est déjà infâme quand tu y entres, il y a fort à parier que rien n’y soit étudié pour toi. Pas de petite poubelle pour tes serviettes hygiéniques et donc pas de réceptacle pour ton petit bout de carton usager. A toute fausse solution son vrai problème.

 

« Oui enfin, c’est quand même bien pratique pour éviter de se piquer les fesses dans les orties… »

 

Ah OK Maryse. Là oui ! Ecolo un jour, écolo toujours, découper des arbres pour éviter à tes fesses les orties… Ne sens-tu pars tourner le vent du deal gagnant-gagnant ?

 

Plus sérieusement, essayons de mieux décrypter les motivations de Magalie ChaYOLO, secrètement jalouse de ces hommes qui ne rabaissent pas la cuvette. Car enfin, quelle est donc cette curieuse pensée mal tournée ?  Quelles sont les revendications de cet objet ? « Marre de votre condition de femme ? Devenez donc des hommes ! » ? Ou alors serait-ce : « Toi aussi, contribue à faire de ta ville d’immenses toilettes à ciel ouvert ! » ? Bah oui c’est vrai, après tout. Pourquoi n’y aurait-il que les hommes pour se conduire comme des dégueulasses ? Et pourquoi pas mettre une torgnole à ton homme en rentrant beurrée du PMU tant que tu y es ?

De même que l'enfer est pavé de bonnes intentions, les boîtes à idées en sont aussi remplies.

 

Si vous voulez mon avis, ce n’est pas encore avec une idée comme celle-là qu’on arrivera à la créer notre belle société anarchiste et libre. Non. Avec des idées comme celles-là, tout ce qu’on arrivera à créer c’est une société d’hommes et de femmes aux chaussures pleines d’urines et aux toilettes dégueulasses. Car essayez le Pisse Debout une fois avec un jean, et vous comprendrez.

 

Ce message s’adresse donc à toi, jolie Amazone de la nuit, qui baisse régulièrement ton pantalon entre deux voitures pour assouvir ton envie pressente : ne cède pas aux sirènes du Pisse Debout, qui te chantent en chœur tout ce qu’en l’acquérant tu pourras y gagner. Mais demande-toi plutôt ce que tu pourrais y perdre.

Pense à ce moment où tu rentreras dans un café sans un rond, poussée par une envie subite d’évacuer au plus vite de ton estomac délicat ce mauvais grec périmé de la veille. Pense bien à ce moment où tu supplieras le serveur de te prêter ses toilettes gratuitement, en lui pipeautant que c’est pour « un problème de fille », et que ce même serveur te regardera droit dans les yeux, la bouche pétrie de jubilation, et te répondra : « T’as ton Pisse Debout. T’as tes tampons. T’es autonome ma grande. Alors si tu allais plutôt te trouver une petite rue tranquille ? »

 

Parce que jusqu’à nouvel ordre ma princesse, pardonne-moi pour cette familiarité d’une redoutable efficacité marketing mais le Chie Debout, personne ne l’a encore inventé.

Derniers commentaires

Commenter