Recherche :
Top
 

Les Chebabs de Yarmouk

Tourné clandestinement par Axel Salvatori-Sinz, le documentaire filme le quotidien de cinq amis – trois garçons et deux filles –, réfugiés palestiniens dans le camp de Yarmouk, en Syrie.
 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Appel à la prière. On découvre les ruines d’un camp dévasté, des déchetteries à ciel ouvert, des intérieurs succincts faits de récup’.

Troisième génération d'exilés, les Chebabs vivent sur les toits, au dessus de leurs parents, où ils ont construit un camp sur le camp, tout en haut des immeubles détruits.


 

Et c’est ici que leurs espoirs naissent.

Au seuil de leur vie, ces jeunes ne rêvent pas de retour en Palestine. A l’inverse des oiseaux domestiqués qu’on voit tourner en nuées dans leur ciel, ces jeunes là veulent partir. Ils veulent étudier, faire du théâtre, du cinéma. Quitte à se séparer. Ils se parleront sur Skype.

Chaque jour, l’un d’eux réclame un passeport et chaque jour le gouvernement Syrien lui répond « demain ».

 
Appelés au Service militaire, ils rient de cette Armée de Libération de la Palestine qui ne libère jamais personne. Refusant le destin de leurs parents, ils fuient comme ils peuvent la guerre et la révolution, qui éclatera finalement en mars 2011.
Tourné avant les frappes, le documentaire se fait alors l’unique témoin de leurs derniers moments passés ensemble, dans le camp de Yarmouk.

Préoccupés par l’amour, animés par leurs projets, attachés ni à un territoire, ni à une cause, les Chebabs de Yarmouks nous racontent leur volonté d’abandonner la révolte de leurs aînés. Et de tracer, à leur manière, un premier chemin pour la paix.

 

-> Sortie DVD le 1er novembre 2015

-> Suivre Les Chebabs sur Facebook

 

 

Derniers commentaires

Commenter